^

Santé

A
A
A

Fracture de la hanche chez les personnes âgées

 
, Rédacteur médical
Dernière revue: 28.07.2022
 
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

Les fractures osseuses et les lésions des tissus mous surviennent souvent après l'âge de 50 ans. Cela est dû non seulement au fait qu'une personne devient moins active et plus maladroite. Cet âge est souvent caractérisé par le béribéri, l'ostéoporose, le manque de minéraux. Oui, et des changements banals liés à l'âge se font sentir. La fracture du col fémoral chez les personnes âgées est particulièrement dangereuse. Il s'agit d'une blessure dont tous les patients âgés de plus de 45 à 50 ans doivent être informés.

Épidémiologie

Une fracture de la hanche est l'une des blessures les plus dévastatrices pour les personnes âgées. De plus, les gens subissent de tels dommages non seulement dans la rue, mais aussi à la maison, de sorte que même une personne âgée sédentaire peut être blessée.

Selon les statistiques, plus de la moitié des cas de fractures du col du fémur sont enregistrés pendant la saison chaude : environ 10 % en mai, et à peu près le même nombre dans la période de septembre à octobre. Plus de 75 % des fractures surviennent à l'intérieur.

Les personnes âgées sont le plus souvent blessées en tentant de franchir des obstacles ou des obstacles sur leur chemin, qui peuvent être des seuils, des tapis, etc. (environ 40 % à la maison et plus de 55 % à l'extérieur). Les chutes de chaises, de lits, d'escaliers, etc. Sont moins fréquentes.

Causes fracture de la hanche chez les personnes âgées

Le fémur est un élément squelettique assez volumineux qui doit faire face à une charge énorme chaque jour, car il est situé dans le segment supérieur du membre inférieur. Selon les données anatomiques, cet os est divisé en trois parties : le corps, le cou et la tête, localisés dans la cavité de l'articulation. Il s'avère que le col du fémur est une sorte de «maillon faible» dans cette zone, de sorte que les fractures correspondantes se produisent assez souvent. [1]

L'ostéoporose apporte une "contribution" négative particulière au développement d'une fracture. Il s'agit d'une pathologie inhérente principalement aux personnes âgées (principalement des femmes), et est associée à une déminéralisation et à une fragilité osseuse accrue. En plus de l'ostéoporose, il existe d'autres facteurs négatifs - par exemple, chez les personnes âgées, l'apport sanguin au col fémoral est perturbé, ce qui non seulement affecte la qualité du tissu osseux, mais entrave également sa récupération s'il y a déjà des dommages.

Chez la plupart des patients, une fracture du col fémoral survient après une chute latérale, car dans ce cas, un coup puissant et ciblé se produit directement dans la région de l'articulation de la hanche. Mais avec l'ostéoporose avancée, même une seule mauvaise rotation du corps ou une inclinaison maladroite suffit pour se blesser.

Augmenter la probabilité d'une fracture et certains facteurs de risque.

Facteurs de risque

Les facteurs traumatiques prédisposants sont souvent :

  • ménopause, problèmes hormonaux, augmentation de la lixiviation de calcium du tissu osseux;
  • obésité, hypodynamie;
  • hyperplasie de la prostate;
  • abus d'alcool, mauvaise alimentation, mauvaise absorption des vitamines et des substances minérales.

De nombreuses pathologies chroniques entraînent un affaiblissement des os - en particulier du col fémoral. Ainsi, le risque de blessure augmente significativement chez les personnes âgées souffrant d'arthrose, d'ostéochondrose, de spondylolisthésis ou de spondylarthrose, hernie intervertébrale. La fragilité osseuse augmente dans le contexte du diabète sucré, des maladies rénales et hépatiques et des maladies thyroïdiennes.

Pathogénèse

Le col et la tête du fémur sont alimentés en sang principalement par les branches artérielles vasculaires intra-osseuses. Moins impliqué est le réseau vasculaire du ligament de la tête fémorale, souvent oblitéré chez les personnes âgées.

Avec une fracture intra-articulaire du col fémoral, le réseau intra-osseux de base des artères est perturbé, ce qui entraîne une détérioration des processus trophiques dans le col et la tête fémoraux proximaux. Dans le même temps, les processus de récupération s'aggravent: avec une fracture, le risque de nécrose avasculaire augmente.

La fracture du col fémoral est plus susceptible de se produire avec une blessure à l'adduction, c'est-à-dire lors d'une chute latérale. Le segment périphérique est en adduction et déplacé vers le haut et vers l'extérieur. Les traumatismes abductifs - emphase et chute avec des membres divorcés - sont moins fréquents chez les personnes âgées. Dans le même temps, le segment périphérique reste à l'état rétracté, avec un déplacement vers le haut, et pénètre dans certains cas dans le fragment central, formant une fracture impactée.

Les conditions négatives pour une fermeture adéquate de la fracture chez les personnes âgées sont un apport sanguin insuffisant au fragment proximal, l'absence d'une couche périostée dans la région du cou, un plan de fracture vertical, un alignement complexe des fragments et leur contact lâche, une déminéralisation des tissus.

Symptômes fracture de la hanche chez les personnes âgées

En raison de la prévalence et du danger extrêmes des fractures de la hanche chez les personnes âgées, la plupart des professionnels de la santé peuvent facilement identifier une blessure si les symptômes suivants sont présents :

  • Douleur constante prolongée dans l'aine, pas intense, mais continue. La victime est capable de supporter une telle douleur pendant plusieurs jours, en espérant son auto-élimination, ou en la prenant pour une manifestation d'arthrose ou d'arthrite. Cependant, sans traitement approprié, le syndrome douloureux augmente progressivement et devient particulièrement visible lorsque vous essayez de marcher activement ou lorsque vous placez le pied sur le talon.
  • Le pied change quelque peu, comme s'il se tournait vers l'extérieur : c'est facile à déterminer si vous comparez les deux pieds et comparez leur position par rapport à l'articulation du genou.
  • Chez certains patients, il existe un léger raccourcissement du membre atteint, ne dépassant pas 40 mm. La cause de ce symptôme est la contraction des muscles dans la zone endommagée, ce qui est particulièrement typique des lésions en varus.
  • Un symptôme caractéristique d'un «talon coincé» apparaît: il se traduit par le fait que le membre ne peut pas être mis en position de poids sur un plan horizontal, car il semble glisser. Dans le même temps, la fonction de flexion et d'extension de la jambe a été préservée.

Les premiers signes d'une fracture du col fémoral peuvent se révéler par un craquement, particulièrement visible lorsque vous essayez de tourner une jambe horizontale. La douleur peut également être ressentie lors du sondage de la zone endommagée: vous pouvez alors également remarquer une forte pulsation au niveau de l'artère fémorale. [2]

Les autres caractéristiques sont :

  • si vous appuyez ou tapez sur le calcanéus du patient, il y a alors des sensations inconfortables voire douloureuses;
  • s'il y a une violation de la part du grand trochanter, le déplacement de la ligne Shemaker attire l'attention - il s'agit d'une ligne imaginaire reliant la pointe du grand trochanter à l'épine iliaque antéro-supérieure.

Quelque temps après avoir reçu une fracture du col fémoral, un hématome peut se former dans la zone lésée, provoqué par une violation de l'intégrité des vaisseaux profondément situés.

Formes

La fracture du col fémoral chez la personne âgée se divise en plusieurs types, selon la localisation de l'atteinte, son niveau, le type de déplacement et sa nature.

Par exemple, avec une fracture varus, la tête se déplace vers le bas et vers l'intérieur, avec une fracture valgus, la tête monte et sort, et avec une fracture impactée, les fragments sont déplacés les uns dans les autres.

Selon les statistiques, la forme impactée d'une fracture intra-articulaire a le pronostic le plus défavorable : si elle n'est pas traitée, les lésions peuvent se transformer (des fragments d'os se séparent et divergent, ce qui ne peut être corrigé que par une intervention chirurgicale).

Nous examinerons plus en détail d'autres types courants de fractures.

  • La fracture impactée du col fémoral chez le sujet âgé a souvent un caractère intra-articulaire. Une douleur intense et une mobilité limitée ne sont pas typiques pour lui, de sorte que les victimes ne consultent pas immédiatement un médecin. Cela conduit souvent au fait que des fragments et des fragments continuent de se déplacer, entraînant encore plus de dommages, et la fracture impactée se transforme en une forme non impactée. Fait intéressant, avec une visite opportune chez le médecin, ce type de fracture est le plus favorable.
  • La fracture latérale du col fémoral chez le sujet âgé est la plus rare : la ligne de lésion longe nettement le bord latéral, pénètre à la base du col et n'atteint pas la zone trochantérienne. Les dommages n'impliquent généralement pas de déplacement; une flexion en rotation vers l'extérieur et une position en varus sont possibles. Vu de côté, la position de l'axe est normale, cependant, une courbure antérieure ou postérieure de sévérité variable est possible. La fracture latérale a beaucoup en commun avec les fractures trochantériennes en termes de clinique et de traitement, et certains experts identifient même ces types de blessures.
  • Une fracture pertrochantérienne du col fémoral chez la personne âgée est une lésion qui recouvre le segment osseux de la ligne sous-trochantérienne à la base cervicale. La blessure est généralement le résultat d'une surcharge du grand trochanter ou d'un mouvement de torsion de la jambe. Une fracture peut s'accompagner d'une grave perte de sang, d'un œdème des tissus externes et d'un hématome.
  • La fracture basale du col fémoral chez le sujet âgé est caractérisée par la localisation de la ligne de faille à la base du col. Les blessures surviennent lors d'une chute ou d'un coup direct à la cuisse.

Complications et conséquences

Selon les statistiques, une fracture de la hanche chez les personnes âgées entraîne souvent la mort de patients, malgré le fait que la mort ne soit pas du tout une conséquence directe de la blessure. Pourquoi ça arrive?

Avec une longue position allongée forcée chez les personnes âgées, le risque de problèmes des systèmes respiratoire et cardiovasculaire augmente plusieurs fois, le risque de thrombose vasculaire, d'infection et de maladies de la peau augmente.

L'inflammation des poumons associée à la congestion et à l'alitement continu est souvent le point fatal pour les patients.

Parmi les autres conséquences désagréables du "mentir" prolongé, on peut appeler dépression, troubles mentaux. De nombreuses personnes âgées, du fait de traumatismes et d'immobilité, perdent le sens de la vie, leur perception de la réalité est perturbée, leur conscience est confuse. Souvent, les patients commencent à abuser de l'alcool, prennent des médicaments puissants (par exemple, des tranquillisants, des antidépresseurs), ce qui aggrave facilement la situation déplorable. [3]

Diagnostics fracture de la hanche chez les personnes âgées

Le diagnostic est généralement simple, car si des symptômes appropriés sont présents, une fracture de la hanche peut être diagnostiquée. Mais sans confirmation, un tel diagnostic n'est pas valable, vous devez donc d'abord faire une radiographie: ce type d'étude aidera à détecter une fissure ou un déplacement des os du col fémoral.

Des analyses sont prescrites en complément des diagnostics principaux :

  • test sanguin clinique, ESR;
  • Analyse d'urine;
  • si nécessaire - analyse du liquide articulaire, examen des tissus prélevés lors d'une biopsie.

Comme nous l'avons déjà dit, la méthode de diagnostic de base pour détecter une fracture du col du fémur est la radiographie : les fissures et les lignes de fracture sont visualisées sur les images. Des diagnostics instrumentaux supplémentaires peuvent être connectés pour clarifier certains détails des dommages. Pour cela, la tomodensitométrie est utilisée - une étude diagnostique qui permet une évaluation plus précise et détaillée de l'état de l'os. Une alternative à la tomodensitométrie peut être l'imagerie par résonance magnétique.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel doit être effectué avec une ecchymose de l'articulation de la hanche, une luxation de l'articulation de la hanche. Avec une luxation, des symptômes caractéristiques sont présents: tension du ressort de la jambe douloureuse, déplacement de la tête fémorale et raccourcissement notable du membre. Avec une ecchymose, une douleur, un gonflement, un hématome sont observés; la fonction articulaire est limitée ou gravement altérée. Le diagnostic final est posé après un examen radiographique.

Traitement fracture de la hanche chez les personnes âgées

Vous ne pouvez pas laisser la situation suivre son cours et laisser une fracture de la hanche sans traitement approprié : pour les personnes âgées, cette attitude face au problème peut être fatale. Le traitement est obligatoire - qu'il s'agisse de méthodes conservatrices ou d'une intervention chirurgicale.

Le traitement chirurgical est considéré comme le plus efficace et le plus radical, mais sa nécessité n'est pas toujours présente. Par exemple, en cas de fracture impactée ou si le segment inférieur du cou est endommagé, l'aide d'un chirurgien peut ne pas être nécessaire. De plus, la chirurgie d'une personne âgée peut simplement être contre-indiquée - par exemple, en raison de la vieillesse, avec de graves troubles des organes internes. [4]

Le traitement conservateur comprend généralement les étapes obligatoires suivantes :

  1. Examen du patient avec placement ultérieur dans un service spécialisé d'orthopédie ou de traumatologie.
  2. Mise en place d'une traction squelettique pendant les 8 premières semaines après la fracture.
  3. Thérapie manuelle, procédures de massage.
  4. Utilisation obligatoire de béquilles après le retrait de la traction squelettique.
  5. Tentatives d'impliquer le membre affecté pour la marche et le mouvement sous surveillance médicale stricte, au plus tôt 4 mois après la blessure.

Si nous ne parlons pas d'une opération, la première chose que le médecin proposera est d'assurer l'immobilisation et la traction squelettique de la jambe affectée. Comment se déroule cette procédure?

  • La zone articulaire endommagée est coupée avec des anesthésiques locaux (par exemple, à base de novocaïne).
  • Réglez la traction pour une période pouvant aller jusqu'à dix jours.
  • Après le temps spécifié, la structure d'extraction est supprimée.
  • Tourner le patient d'un côté ou de l'autre, lever la tête, prévoir une position semi-assise et assise.
  • Environ trois semaines plus tard, sous la supervision d'un médecin, on tente de déplacer le patient avec des béquilles.

De plus, dans un état satisfaisant, le patient est préparé pour la sortie. Cependant, il ne doit se déplacer qu'avec des béquilles, accompagné d'un assistant. Seul le médecin traitant doit décider de l'abolition des béquilles.

Opération

La chirurgie est une décision importante tant pour le médecin que pour le patient. Le médecin doit s'assurer que la personne âgée tolérera normalement l'anesthésie et l'intervention elle-même.

Dans de nombreux cas de fractures de la hanche, l'aide d'un chirurgien est obligatoire. La nature de l'opération elle-même dépend du type de lésion osseuse, de son ampleur. Le plus souvent, le site de fracture est renforcé par une conception spéciale, qui comprend des attaches et / ou des vis en forme de rayon ou en forme de tige. Dans les cas graves, un remplacement articulaire peut être nécessaire.

Si la question est soulevée au sujet de l'opération, il est recommandé de l'effectuer dès que possible. Le seul facteur dans lequel l'intervention peut être transférée est la présence de contre-indications temporaires.

Les principes généraux du traitement chirurgical sont les suivants :

  • un tel traitement est toujours effectué sous anesthésie;
  • en présence de fragments osseux, leur repositionnement est préalablement effectué;
  • en cas de fractures simples du col fémoral, l'intervention peut être réalisée sans recourir à l'ouverture articulaire, en utilisant le contrôle radiologique;
  • dans les fractures complexes, la capsule articulaire est ouverte.

Les endoprothèses sont principalement utilisées chez les patients âgés, dont la blessure s'est accompagnée d'un déplacement de fragments, ainsi qu'en cas de nécrose de la tête de l'os.

Soins pour une fracture de la hanche chez les personnes âgées

Des soins appropriés et une bonne attitude des personnes proches sont des conditions importantes pour le rétablissement rapide d'une personne âgée qui a subi une fracture de la hanche. En plus de stabiliser l'état de la psyché, afin d'accélérer la restauration du tissu osseux, il est également nécessaire d'effectuer des exercices thérapeutiques spéciaux. Il est important de prévenir et d'éradiquer le développement de la dépression, de la dépression: si nécessaire, vous pouvez également connecter un psychothérapeute au traitement.

Les personnes proches doivent fournir à la victime un sommeil sain, un régime alimentaire complet. Il est également recommandé d'effectuer un cours de procédures de massage, pour traiter les pathologies chroniques existantes. Toutes les activités du complexe aideront à résoudre rapidement le problème.

Vous ne pouvez pas laisser une personne malade seule : elle doit toujours ressentir le soutien et la participation de ses proches. Pour prévenir le développement de la dépression, les médecins recommandent de passer du temps ensemble, de faire des projets pour l'avenir. C'est bien si le patient est capable d'effectuer des travaux ménagers réalisables, ainsi que de se servir de manière indépendante (par exemple, sur des béquilles ou assis sur un lit). Et effectuer des exercices physiques simples en musique permettra au patient d'être distrait et d'améliorer son humeur.

Réhabilitation

La durée de la période de rééducation pour une fracture de la hanche chez les personnes âgées est difficile à déterminer avec précision. Cette période dépend de nombreux facteurs, tels que la complexité, le type de fracture, l'âge et l'état de santé général de la victime. Cependant, les médecins estiment que la durée de la rééducation ne peut être inférieure à six mois. [5]

En général, la période de récupération peut être divisée au sens figuré en les étapes suivantes :

  1. À partir du troisième jour après l'application du pansement, il est recommandé au patient de commencer les procédures de massage: d'abord, la région lombaire est massée, passant progressivement à une jambe saine. Ce n'est qu'après 7 à 10 jours qu'ils commencent à masser le membre endommagé, sans oublier la prudence et la précision.
  2. Après avoir retiré le plâtre, il est permis de déplacer progressivement l'articulation du genou en effectuant des mouvements légers sous la supervision d'un médecin spécialiste. Après 4 semaines, de tels exercices peuvent être effectués indépendamment, en pliant et en dépliant la jambe au niveau du genou. Les mouvements supplémentaires non prévus par les instructions médicales ne doivent pas être effectués.
  3. Après environ trois mois, le médecin peut autoriser le patient à sortir du lit avec des béquilles. Dans le même temps, s'appuyer sur la jambe blessée n'est toujours pas autorisé.
  4. La charge est progressivement augmentée et après six mois, le patient est autorisé à essayer un mouvement sans béquilles.

La prévention

Pour prévenir des blessures aussi graves qu'une fracture de la hanche, il faut d'abord :

  • veiller à ce qu'une quantité suffisante de calcium soit fournie avec les aliments (pour les personnes âgées, la norme quotidienne est de 1200 à 1500 mg de calcium, en tenant compte d'une éventuelle absorption altérée);
  • fournir au corps les vitamines et les composants minéraux nécessaires - en particulier, le rétinol, l'acide ascorbique, les vitamines D et K, le zinc, le phosphore et le magnésium sont nécessaires;
  • donner au corps une activité physique régulière et faisable, fournir une activité motrice, renforcer les muscles.

En plus du renforcement général du corps, il est nécessaire de minimiser les risques de chutes et de blessures. Par exemple, à domicile, des mesures doivent être prises pour empêcher une personne âgée de tomber et de se cogner. Il faut que les sols et revêtements de sol soient antidérapants, que les seuils soient bas (ou mieux vaut s'en débarrasser carrément). Dans la salle de bain, il est souhaitable d'installer des mains courantes spéciales auxquelles une personne peut s'accrocher.

Si la blessure existe déjà, des efforts doivent être faits pour éviter le développement de complications et accélérer la récupération. Consulter un médecin et un traitement devrait suivre dès que possible.

Prévoir

Bien qu'une fracture de la hanche chez les personnes âgées soit considérée comme une blessure très difficile, les chances de guérison sont encore élevées. La pathologie est complètement guérissable, cependant, il est nécessaire de passer plus d'un mois en rééducation. Il est important que l'efficacité du traitement et la qualité de la guérison dépendent largement de l'attitude positive du patient et de son environnement. Un vieil homme blessé ne peut pas se passer de l'aide de ses proches.

Translation Disclaimer: The original language of this article is Russian. For the convenience of users of the iLive portal who do not speak Russian, this article has been translated into the current language, but has not yet been verified by a native speaker who has the necessary qualifications for this. In this regard, we warn you that the translation of this article may be incorrect, may contain lexical, syntactic and grammatical errors.

You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.