^

Santé

Douleur sous l'omoplate gauche

, Rédacteur médical
Dernière revue: 27.11.2021
Fact-checked
х

Tout le contenu iLive fait l'objet d'un examen médical ou d'une vérification des faits pour assurer autant que possible l'exactitude factuelle.

Nous appliquons des directives strictes en matière d’approvisionnement et ne proposons que des liens vers des sites de médias réputés, des instituts de recherche universitaires et, dans la mesure du possible, des études évaluées par des pairs sur le plan médical. Notez que les nombres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens cliquables vers ces études.

Si vous estimez qu'un contenu quelconque de notre contenu est inexact, obsolète ou discutable, veuillez le sélectionner et appuyer sur Ctrl + Entrée.

La douleur sous l'omoplate gauche, n'étant pas le seul symptôme spécifique au sens clinique du terme, est l'un des symptômes pouvant indiquer diverses maladies. Pour évaluer au mieux et en temps voulu la nature de la douleur, sa localisation aide le médecin à choisir la bonne direction pour les examens de diagnostic et à fournir une assistance, souvent urgente en cas de pathologie cardiaque ou gastro-intestinale.

Causes de douleur sous l'omoplate gauche

La douleur dans la région de l'omoplate gauche peut être principalement causée par une maladie de la colonne vertébrale. En outre, une douleur sous l'omoplate gauche peut être un symptôme secondaire d'une lésion ou d'un processus pathologique qui se développe dans les organes et les systèmes internes.

La liste récapitulative des causes de douleur sous l'omoplate gauche est la suivante: 

  • Maladies du système musculo-squelettique: 
  • Maladies du système broncho-pulmonaire: 
  • Maladie cardiaque:
  • Maladies du tractus gastro-intestinal: 
    • YABZH (Ulcus gastrica) - ulcère peptique de l'estomac.
    • Ulcus duodeni - ulcère duodénal.
    • Spasme de l'oesophage.
    • GERD - reflux gazeux œsophagien.
    • Rarement - exacerbation de la pancréatite.
  • Facteur psychogène provoquant l'IRR - dystonie végétative-vasculaire avec douleur réfléchie dans le côté gauche du dos.

Les causes typiques de douleur sous l'omoplate gauche sont les suivantes: 

  • Ostéochondrose cervicale, qui se manifeste le plus souvent par une douleur unilatérale au bas de l'os occipitale - os occipital. La douleur est douloureuse dans la nature, augmente avec les mouvements actifs de la tête et irradie constamment sous l'omoplate, dans le bras. En outre, l'ostéochondrose de la colonne cervicale est accompagnée de vertiges, d'engourdissements et de paresthésies dans les membres supérieurs.
  • Névralgie intercostale, qui se développe à la suite d'une ostéochondrose ou pour d'autres raisons. La névralgie se manifeste par un lumbago, de fortes douleurs du personnage environnant irradiant à droite ou à gauche, souvent sous l'omoplate.

YABZH (ulcère peptique). Le symptôme est le plus souvent causé par la saisonnalité, dépend du facteur alimentaire et se caractérise par une douleur paroxystique et irradiante qui, en pratique clinique, est classée comme suit:

  • Symptôme de douleur affamé qui se développe après une longue période après avoir mangé (6-8 heures).
  • Un symptôme de douleur précoce qui se développe immédiatement après avoir mangé peut se refléter dans le dos, sous l'omoplate et disparaître après l'évacuation du contenu de l'estomac.
  • Symptôme de douleur tardif apparaissant 2 à 3 heures après avoir mangé
  • Symptôme nocturne, caractérisé par des douleurs irradiant vers l'omoplate.

Les douleurs causées par YABZH peuvent disparaître après un vomissement ou la prise de médicaments. 

Perforation de l'ulcère (perforation), accompagnée de douleurs vives, lancinantes, crampes, donnant à la clavicule, sous l'omoplate. L’ulcère perforé est une affection qui nécessite des mesures médicales d’urgence. Au moindre soupçon, vous devez faire appel à une assistance médicale ou essayer d’aller vous-même à l’hôpital. 

Douleur neurologique associée au syndrome myofascial ou à la dystonie végétative-vasculaire. Ces symptômes ressemblent beaucoup à ceux de la cardialgie, mais ils ne se manifestent pas dans des études matérielles et instrumentales des déviations dans le travail du cœur. Des conditions similaires avec des douleurs de nature oppressante qui s'étendent dans le bras, dans le dos, sont éliminées par les sédatifs, les tranquillisants. 

L'infarctus du myocarde est une affection potentiellement mortelle qui se manifeste le plus souvent par des douleurs thoraciques paroxystiques irradiant vers le bras, vers le côté gauche de la mâchoire, vers le côté gauche du cou et sous l'omoplate. La douleur est ressentie comme une pression, une compression du cœur. Les symptômes nécessitent des soins d'urgence et une hospitalisation immédiate. 

Аneurysma dissecans - Anévrysme de l' aorte stratifiée, se manifestant par une douleur aiguë à la poitrine, irradiant dans le côté gauche du dos, sous l'omoplate, dans le bras.

Symptômes de douleur sous l'omoplate gauche

Les signes, les symptômes de douleur dans la région inférieure de l'omoplate sont dus à ces mécanismes pathogénétiques:

  1. Douleur à la ceinture avec localisation sur un côté. Ce signe est permanent, moins souvent - paroxystique, la douleur peut augmenter avec la respiration profonde, l'essoufflement, la toux, les mouvements. Le symptôme est dû à la propagation de l'impulsion douloureuse le long des lacunes musculaires intercostales, l'aponévrose.
  2. Douleurs brûlantes avec des paresthésies, dues à la transmission d'impulsions en fonction de l'emplacement du tronc nerveux, des branches nerveuses. Les douleurs se reflètent dans la région du cœur, dans le dos, dans le bas du dos ou sous l'omoplate.
  3. Douleur croissante, irradiant sous l'omoplate, dans le bras, associée à une hypertonicité des muscles de l'épaule, de l'omoplate, du dos.

Le symptôme douloureux sous l'omoplate gauche peut varier en sensation: douloureux, tolérant, tranchant, brûlant ou coupant. Certains patients se plaignent généralement de douleurs sous l'omoplate gauche: 

  • Douleur aiguë dans le dos gauche sous l'omoplate, la sensation de douleur augmente avec les virages, les mouvements et s'apaise au repos.
  • Sensation de coupure à gauche en passant dans la zone située entre les omoplates.
  • Douleur sourde et douloureuse au-dessous de l'omoplate gauche, ressentie lorsque les bras se lèvent. La douleur est associée à une position particulière du corps.
  • En tirant la sensation de douleur, le symptôme s'étend en dessous de l'omoplate gauche jusqu'au bas du dos. La douleur est permanente, elle n'est pas arrêtée par les médicaments cardiaques.
  • Douleur vive, douleur reflétée à gauche, apaisant après des nausées et des vomissements.
  • Douleur constante sous l'omoplate, qui ne disparaît pas même au repos, la sensation de douleur peut augmenter et provoquer une sensation de brûlure.
  • La douleur augmente avec une respiration profonde ou une toux, passe dans une position inclinée, avec la tête surélevée.

Les symptômes, manifestations de douleur sous l'omoplate gauche peuvent être combinés selon les signes étiologiques suivants:

Maladies cardiovasculaires: cardiopathie ischémique, infarctus du myocarde, angine de poitrine

 La douleur commence dans la région de la poitrine (moins souvent au milieu du dos) et se reflète dans le côté gauche - bras gauche, mâchoire, sous l'omoplate, dans le dos. La douleur déborde dans la nature, provoque une sensation de constriction, de brûlure

Аneurysma dissecans - anévrisme aortique

Le symptôme de la douleur se caractérise par une constante, croissante, accompagnée de sensations de tir vives, laissées dans le dos, sous l'omoplate. La douleur se développe très rapidement et constitue un symptôme menaçant le pronostic vital.

Récurrence de la péricardite

Reflète le côté gauche de la douleur, s'affaisse au repos, en position assise, en se penchant en avant

La pleurésie est une plèvre

Symptôme de douleur aiguë, lancinante, dont l'intensité dépend de la profondeur de la respiration. La douleur peut être ressentie comme un picotement sous l'omoplate, avec une respiration profonde - comme une coupure, forte, pénétrante.

Pneumonie gauche

La douleur n'est pas intense, douloureuse, transitoire, peut augmenter avec les mouvements, la respiration profonde, la douleur est reflétée sous l'omoplate comme un "point" localisé

Ostéochondrose cervicale

La douleur douloureuse, lancinante, qui augmente en statique ou après l'exercice, le symptôme douloureux peut être reflétée vers la gauche, y compris sous l'omoplate. Contrairement aux cardialgies, les médicaments pour le cœur ne soulagent pas la douleur.

Processus ulcératifs dans le tractus gastro-intestinal

La douleur est intense, souvent intolérable. En cas de perforation de la région cardiaque de l'estomac - la douleur se reflète à gauche dans le haut du dos. Les symptômes de douleur au stade initial du processus disparaissent après des vomissements

Douleur gauche sous l'omoplate

La douleur à gauche dans la région inférieure de l'omoplate peut être associée à de telles maladies: 

  • Processus ulcératif dans le tractus gastro-intestinal. En règle générale, le symptôme de la douleur augmente - avec une maladie chronique progressivement, avec une exacerbation ou une perforation - rapidement. La douleur environnante, les coups de feu, les reflets peuvent s'atténuer une fois que la nourriture est évacuée dans les intestins ou par le biais de vomissements.
  • Douleur neurogène, IRR (dystonie végétative-vasculaire). Le symptôme douloureux est ressenti comme une compression, une pression, une extension à gauche, souvent sous l'omoplate. Les violations des fonctions respiratoires, la transpiration accrue, les tremblements de la main, la sensation de spasme, le coma dans la gorge, la sensation de peur, la panique sont également caractéristiques du TRI.
  • La douleur à gauche sous l'omoplate peut être associée à un développement d'infarctus du myocarde, qui est souvent ressenti comme une autre atteinte de l'IHD, l'angine de poitrine. En règle générale, un symptôme de douleur commence à se développer dans la zone de la poitrine, moins souvent du dos, irradiant vers le côté gauche, se «débordant» et provoquant une sensation de brûlure.
  • Ostéochondrose cervicale, moins souvent ostéochondrose de la région thoracique. Cette maladie s'accompagne d'un symptôme douloureux caractéristique, douloureux mais tolérable, qui peut s'intensifier avec l'augmentation de la charge, y compris statique.

Il est à noter que pour un tableau clinique précis, il est très important de décrire les sensations, la nature des symptômes douloureux, qui peuvent être les suivantes:

La douleur donne sous l'omoplate gauche.

La description de ce symptôme est une caractéristique typique de la douleur irradiante, dont la source pathologique peut être située assez loin du lieu de la douleur. La douleur donne sous l'omoplate gauche le plus souvent avec des maladies de l'estomac et du coeur. La zone cardiaque de l’estomac, qui subit un processus inflammatoire ou érosif, se manifeste souvent par une douleur se reflétant à gauche. Pour un médecin expérimenté, il n’est pas difficile de déterminer avec précision la principale source de douleur selon le schéma diagnostique de Zakharyin-Gedd ou Gaava-Luvsan. Ces méthodes sont conçues pour différencier les signes cliniques de douleur reflétée en fonction de la transmission spécifique d'impulsions le long du trajet végétatif du système nerveux vers des zones symptomatiques.

Brûlant sous l'omoplate

C'est un signe de névralgie intercostale développée, un processus de déformation prolongé de la colonne vertébrale. Cependant, le sentiment le plus caractéristique de douleur brûlante lors d'une crise d'angine de poitrine et d'un état plus grave menaçant le pronostic vital - l'infarctus du myocarde. La sensation de pression, de brûlure sous l'omoplate gauche, non arrêtée par un traitement cardiaque est une raison pour appeler des soins médicaux d'urgence, en particulier si le symptôme est accompagné d'une douleur dans la mâchoire inférieure, le cou, le dos, un essoufflement, une cyanose (pâleur) de la peau. En outre, une sensation de brûlure sous l'omoplate, sur le côté gauche, peut être le signe d'une maladie psychogène - dystonie végétative-vasculaire - lorsqu'un patient ressent en plus un symptôme douloureux, un tremblement de la main, une tachycardie, une boule dans la gorge.

Douleur constante sous l'omoplate gauche

Il peut s'agir d'un signe de pneumonie gauche, de pleurésie sèche. Une telle douleur n'est pas spécifique. Cependant, si elle augmente avec la respiration profonde, les éternuements ou la toux, l'état du système broncho-pulmonaire doit être examiné le plus tôt possible. Une douleur constante sous l'omoplate gauche causée par une pneumonie peut disparaître en position horizontale lorsque le corps est en bonne santé.En outre, un symptôme de douleur continuellement reflété est un signe typique d'ostéochondrose cervicale, moins souvent de la colonne thoracique. Les sensations douloureuses sont chroniques, mais elles peuvent augmenter comme une symptomatologie pulmonaire avec paroxystisme, toux, mouvements actifs et respiration profonde. Différencier les douleurs permanentes du côté gauche ne peut être un médecin qu'avec l'aide des rayons X des poumons, de la colonne vertébrale.

La douleur sous l'omoplate gauche et la toux indiquent une possible inflammation du poumon du côté gauche, qui se manifeste également par les symptômes suivants:

  • Toux sèche et moins humide. Le signe le plus spécifique, outre la douleur sous l'omoplate gauche, est la présence d'impuretés de pus ou de sang dans les expectorations. Même une seule sortie de ce type devrait constituer un motif d'examen immédiat et de début de traitement.
  • Température corporelle basse, qui augmente rarement. L'hyperthermie est caractéristique du stade aigu de la pneumonie.
  • Douleur irradiant vers le poumon endommagé. Un symptôme douloureux augmente avec la respiration profonde, la respiration fréquente, l'effort, la toux. Les tissus pulmonaires ne sont pas équipés de récepteurs de la douleur, ils ne se trouvent que dans la plèvre. Tout symptôme pulmonaire douloureux peut donc être considéré comme un signe de pleurésie. Il est nécessaire de différencier ces symptômes d'un éventuel processus de déformation de la colonne cervicale.
  • Dyspnée, manque d'air, respiration superficielle.

Douleur lancinante sous l'omoplate gauche

Le soi-disant lumbago, donnant à droite ou à gauche - un signe typique d'ostéochondrose, mais la douleur lancinante sous l'omoplate gauche peut être un symptôme de névralgie intercostale, non associé à une déformation de la colonne vertébrale. La neuropathie se caractérise par une sensation de picotement, une tension, souvent une sensation de brûlure, une décroissance lors du changement de posture, de la relaxation ou du réchauffement des muscles. En outre, des picotements dans le dos peuvent indiquer une pneumonie ou une pleurésie en développement. Un tel symptôme apparaît lorsque vous toussez, prenez une respiration profonde ou faites de l'exercice, nécessitant une respiration intense (courir, marcher).

La douleur derrière l'omoplate gauche est un symptôme douloureux localisé dans le dos. En pratique clinique, de telles manifestations sont appelées thorakalgies de la côte scapulaire ou douleur vertébrale. Différenciez la douleur sous l'omoplate gauche de l'arrière des états cardiaques de la manière suivante:

Un symptôme

Maladie coronarienne (cardialgie)

Douleur vertébrale

Description de la douleur

Appuyer, compresser, le plus souvent dans la zone de la poitrine, avec réflexion vers la gauche. Accompagné d'un sentiment de peur

Coudre, presser, brûler sans anxiété, tachycardie

Fréquence de la douleur

À court terme, paroxystique (plusieurs minutes, rarement jusqu'à une demi-heure)

Rarement - à court terme, souvent pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours.

Changer la position du corps

Aucun effet sur la douleur

Affecte, peut augmenter ou minimiser le symptôme de douleur

Effet de l'exercice

Affecte la douleur seule peut se calmer

La douleur peut persister même au repos et, après un effort physique, s'atténuer au fur et à mesure du changement de la tension musculaire statique.

Influence des drogues

La douleur est soulagée par des médicaments pour le coeur.

La douleur est soulagée par les antispasmodiques, les analgésiques. Les nitrates (médicaments pour le coeur) n’affectent pas la nature de la douleur

Impact de la thérapie manuelle

Pratiquement aucun effet

Soulagement significatif dû à la libération des racines nerveuses comprimées

La douleur sous l'omoplate gauche n'est pas considérée comme un symptôme spécifique. Par conséquent, le diagnostic de ce symptôme nécessite un examen approfondi, éventuellement par plusieurs spécialistes.

trusted-source[1]

Douleur pressante sous l'omoplate gauche

Ceci est un signe de développement d'une ostéochondrose, l'apparition possible d'une attaque de l'IHD, ainsi que des signes d'exacerbation de la dystonie végétative-vasculaire. La douleur sous l'omoplate gauche, qui ressemble à de l'éclatement, des brûlures, nécessite des soins médicaux immédiats et un soulagement de l'attaque, car elle est très probablement associée à l'angine de poitrine ou à un état précédant l'infarctus. Une douleur pressante sous l'omoplate gauche peut également indiquer une crise végétative-vasculaire, dont la symptomatologie ressemble beaucoup à la douleur cardiaque, mais elle ne s'arrête pas avec des médicaments pour le cœur, mais est sensible aux sédatifs ou aux tranquillisants. Également pour le TRI se caractérise par l’absence de lien de causalité entre la douleur et l’activité physique, la charge, alors que la maladie coronarienne peut être aggravée par un travail intensif excessif.

trusted-source[2]

Douleur lancinante sous l'omoplate gauche

Ceci est très probablement une manifestation de la saillie du côté gauche du disque intervertébral de la colonne cervicale ou sternale. De plus, la hernie des disques intervertébraux se manifeste par une douleur pulsante sous l'omoplate gauche, elle s'accompagne de maux de tête, de pression artérielle instable, de vertiges, de paresthésies de la main gauche. Cela peut également blesser l’épaule gauche, la moitié gauche du dos jusqu’à la taille. Les protrusions sont détectées par IRM, radiographie. Une pulsation sous l'omoplate peut être un symptôme de dissection aortique naissante. L’anévrisme aortique est une maladie potentiellement mortelle; sa rupture nécessite des soins médicaux quasi instantanés, ce qui n’est pas toujours possible. Par conséquent, toute douleur reflétante au dos dans la région des omoplates doit être un motif d’examen approfondi et de neutralisation de la cause sous-jacente du symptôme.

Douleur soudaine sous l'omoplate gauche

Peut être lié à la compression,. Dommages au nerf suprascapulaire. Un tel traumatisme se manifeste par une douleur soudaine et soudaine dans l'omoplate inférieure, un symptôme douloureux pouvant se propager à l'épaule et réduire les fonctions motrices du bras. En outre, la douleur soudaine sous l'omoplate gauche témoigne d'une radiculopathie au cours de laquelle les racines nerveuses sont atteintes lors du déplacement des disques intervertébraux de la colonne cervicale du côté gauche, moins souvent que la colonne vertébrale thoracique. Ceci est un symptôme secondaire, qui est une conséquence de la pression chronique sur les terminaisons nerveuses avec ostéophytes, hernie, tissu articulaire. En règle générale, un long processus dégénératif s'accompagne d'une douleur intense et constante. Cependant, une exacerbation soudaine peut être provoquée par la saillie d'une hernie intervertébrale ou par un œdème grave dans la zone de déplacement. Très rarement, une douleur soudaine dans l'omoplate gauche peut être le symptôme d'un poumon gauche affaissé (pneumothorax). De tels cas en pratique clinique ne sont pas courants, mais des douleurs vives, soudaines, avec un essoufflement et des vertiges - c'est une raison pour provoquer des soins d'urgence.

trusted-source[3], [4]

Douleur aiguë sous l'omoplate gauche.

Cela peut indiquer une attaque d'angine de poitrine, qui «part» de la zone thoracique et se manifeste par des douleurs débordantes reflétées dans le côté gauche. La douleur dans l'angine de poitrine est caractérisée par une vive, une compression, une compression, le symptôme peut disparaître au repos et après la prise de certains médicaments - le validol, la nitroglycérine, d'autres médicaments qui activent l'irrigation sanguine coronaire. De plus, une douleur aiguë sous l'omoplate gauche peut être provoquée par une saillie du disque intervertébral du côté gauche, le symptôme est aggravé par un mouvement, un changement de la position du corps, c'est-à-dire lorsque la position de la colonne vertébrale ou des côtes change. La plus dangereuse est la douleur aiguë et aiguë dans cette zone, provoquée par la perforation de la région cardiaque de l'estomac au cours de la maladie ulcéreuse gastroduodénale. Cette affection s'accompagne d'une chute de pression artérielle, de pouls (impulsions vagales) et de transpiration. La douleur est si aiguë qu'elle s'appelle «poignard». Le plus souvent, elle commence dans la zone épigastrique et cède à gauche ou à droite, en fonction du lieu de la perforation. De même, pour un YABZH en phase d’aggravation, la pose typique du patient est caractéristique: les jambes contractées, les mains recouvrant le ventre. L'irradiation à gauche, sous l'omoplate, est caractéristique de la perforation atypique, lorsque le processus ulcératif est localisé dans la partie postérieure de la paroi duodénale ou dans la zone cardiaque de l'estomac.

trusted-source[5]

Douleur intense sous l'omoplate gauche

La nature douloureuse de la douleur parle d'un processus chronique et prolongé qui provoque un symptôme. Le plus souvent, les douleurs douloureuses sont associées à l'ostéochondrose de la colonne cervicale, ainsi qu'à des maladies cardiaques chroniques - myocardite, péricardite. La douleur sous l'omoplate gauche lors de l'inflammation du muscle cardiaque (myocardite) est instable. Elle peut être provoquée par un effort excessif, la fatigue, le stress et s'accompagne d'essoufflement, d'une peau pâle, d'un mauvais état général, de nausées. La péricardite se caractérise par une douleur accrue et une localisation nette à gauche, irradiant vers le bras, dans le dos, sous l'omoplate. La douleur provoquée par une colonne vertébrale déformante peut être variée: douleur douloureuse, pression, tir et encore apaisement. Cependant, le caractère tolérable et sourd de la douleur est l’un des principaux signes d’ostéochondrose cervicale au stade initial de développement.

Douleur sourde sous l'omoplate gauche

Le plus souvent associée à développer une ostéochondrose cervicale ou thoracique. L'apparition de la maladie est caractérisée par une douleur implicite, faible, irradiant sur le côté de la violation des racines. Les sensations de tiraillement et d’atténuation périodiques de la période initiale ne dérangent pas beaucoup la personne, car elles sont très tolérantes; en outre, la douleur peut disparaître après un échauffement, un massage ou un bain chaud. Souvent, la douleur sourde sous l'omoplate gauche commence à devenir familière, surtout lorsqu'elle est ressentie après le sommeil, le matin ou avant d'aller au lit après un long travail sédentaire ou un travail nécessitant une tension statique uniforme. La douleur s'étend de la nuque aux bras, le long du dos, sous l'omoplate, souvent accompagnée de vertiges, de nausées, de paresthésies (engourdissements, fourmillements) aux mains.

Sévère douleur sous l'omoplate gauche.

C’est une raison pour consulter immédiatement un médecin, car un signal de douleur intense n’est pas caractéristique de la zone scapulaire et est donc associé à une maladie grave, voire menaçante. Au mieux, une douleur intense sous l'omoplate gauche peut indiquer une névralgie intercostale. Cependant, un ulcère peptique, une condition préalable à l'infarctus ou une crise cardiaque peut être une cause plus inquiétante. Dans une situation où le symptôme est associé à un ulcère gastrique (ulcère peptique), la personne ressent tellement de douleur qu'elle ne peut plus bouger, en appuyant son bras ou sa jambe sur la zone touchée. Irradier à gauche, pénétrer un symptôme douloureux peut servir de direction au sens diagnostique, puisque de telles manifestations sont caractéristiques d'un ulcère de la zone cardiaque de l'estomac. Une douleur intense sous l'omoplate gauche peut également indiquer qu'une crise d'angine de poitrine passe au stade de pré-infarctus, en particulier lorsqu'elle n'est pas arrêtée par des médicaments pour le cœur. En plus d'une forte sensation douloureuse, une personne ressent une sensation de brûlure étendue, peut-être une pression avec un reflet sur le côté gauche - dans le bras, dans le cou, sous l'omoplate.

Douleur aiguë sous l'omoplate gauche

Cela peut être un signe de névralgie intercostale, auquel cas la neuropathie augmente avec la palpation de la zone douloureuse, avec une respiration profonde, quand on a le sentiment que la respiration "se bloque". Irritation des terminaisons nerveuses, les racines peuvent être permanentes, mais le plus souvent, des douleurs aiguës épisodiques sont typiques des névralgies, dont l'intensité diminue au repos ou après l'échauffement, relâchant la zone douloureuse. En outre, une douleur aiguë sous l'omoplate gauche est caractéristique de la pneumonie du côté gauche dans la période aiguë, lorsque le patient ressent une sensation de coup de couteau et de coupure dans toute la moitié gauche de la poitrine, se reflétant sous l'omoplate. La pneumonie au stade aigu est accompagnée de toux, qui aggrave la douleur, et un écoulement de pus ou de sang est également possible dans les expectorations. Beaucoup moins souvent dans le côté gauche du dos, dans la région de l'omoplate, la douleur se reflète lors de l'exacerbation de la pancréatite, caractérisée par des douleurs encerclantes et crampes.

Douleurs tirantes sous l'omoplate gauche

Le plus souvent associé à la conductivité des impulsions de douleur le long des nerfs intercostaux et est causé par l'ostéochondrose cervicale au stade initial de développement. La compression constante des racines nerveuses provoque des sensations douloureuses tolérantes, douloureuses et lancinantes au-dessous de l'os occipital, qui peuvent se refléter dans les mains gauche ou droite. La douleur peut se développer et s'intensifier, si la charge sur la région cervicale augmente ou ne diminue pas, ce symptôme est typique pour les personnes effectuant un travail monotone - debout, debout. En outre, une douleur sous l'omoplate gauche peut être ressentie le matin, lorsque la position du corps provoque également une charge sur le muscle et le tissu nerveux de la colonne cervicale.

Diagnostic de la douleur sous l'omoplate gauche

La différenciation des symptômes dans la thoracalgie du côté gauche est extrêmement difficile car la douleur n’est pas spécifique et peut être le signe de nombreuses maladies et affections, y compris celles nécessitant des soins médicaux d’urgence. Le diagnostic de la douleur sous l'omoplate gauche nécessite des mesures complexes, des examens multiples, mais sa tâche principale est d'éliminer les affections menaçantes telles que l'ulcère gastrique (ulcère de l'estomac), l'angine de poitrine, le pré-infarctus et la crise cardiaque, la rupture d'une aorte disséquée. Afin de déterminer avec précision la cause du symptôme, le diagnostic de douleur sous l'omoplate gauche doit inclure les actions suivantes:

  • Enquête et collecte de l'anamnèse, notamment héréditaire et professionnelle. Le patient découvre comment le symptôme de douleur est associé à la prise de nourriture, à un stress physique, statique, émotionnel, où la douleur irradie, telle qu'elle est ressentie.
  • Inspection visuelle directe, audition et palpation. La mesure de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle et éventuellement de la température corporelle est également obligatoire.
  • Des examens aux rayons X sont désignés, souvent dans plusieurs projections, afin de clarifier la nature d'éventuelles pathologies de la colonne vertébrale ou du système pulmonaire.
  • Un électrocardiogramme, qui montre les paramètres du coeur.
  • Peut-être la nomination de CT, MRI. La tomodensitométrie est une méthode qui permet de spécifier une maladie non détectée par les rayons X.
  • Si vous suspectez une gastrite, un reflux gastro-œsophagien, YABZH peut attribuer fibrogastroduodenoskopii - FEGDS.
  • OAK - La numération globulaire complète et l'analyse d'urine, éventuellement une analyse biochimique du sérum, sont des méthodes de diagnostic standard pour presque toutes les maladies.

trusted-source[6]

Traitement de la douleur sous l'omoplate gauche

Les rendez-vous thérapeutiques pour la thoracalgie gauche, les douleurs au bas de l'omoplate dépendent directement des résultats du diagnostic. Le traitement principal de la douleur sous l'omoplate gauche ne peut être associé qu'au soulagement d'une affection aiguë menaçant le pronostic vital. Si une personne souffre de coronaropathie chronique, la prise de médicaments pour le cœur aidera à soulager les premières sensations douloureuses. Si la douleur ne disparaît pas dans les 5 à 10 minutes, appelez une ambulance. La douleur aiguë causée par un ulcère gastrique, une ostéochondrose ou une hernie (protrusion) est mieux évacuée avec l'aide d'un médecin plutôt qu'indépendamment. Par conséquent, le traitement de la douleur du côté gauche est la mise en œuvre de recommandations médicales et non de l'avis de parents, de voisins ou de connaissances. L'automédication entraîne souvent de tristes conséquences, en particulier en ce qui concerne les pathologies cardiaques.

Le plus souvent, symptôme douloureux au dos, les omoplates sont réfléchissantes, douleur par projection, dont la source est située dans une autre zone. Par conséquent, après l'élimination de la douleur aiguë, toutes les mesures de diagnostic doivent être effectuées intégralement. Ainsi, le traitement de la douleur au bas de l'omoplate gauche est le traitement de la maladie sous-jacente, qui provoque un symptôme douloureux. Les rendez-vous thérapeutiques pour les maux de dos, au niveau des omoplates, peuvent être effectués par les médecins suivants:

  • Traumatologue.
  • Vertébrolog.
  • Neuropathologiste.
  • Gastro-entérologue.
  • Cardiologue
  • Thérapeute
  • Psychothérapeute, psychiatre.

Le traitement de la douleur dans l'omoplate gauche ou droite doit commencer par une visite chez le médecin local, où l'examen initial sera effectué et le déroulement de l'action ultérieure choisi. En outre, toutes les étapes du traitement seront assignées par un spécialiste après avoir reçu les résultats d'un examen approfondi.

Comment prévenir la douleur sous l'omoplate gauche?

Afin de prévenir un symptôme de douleur, il est nécessaire de rechercher la cause du problème. La prévention de la douleur sous l'omoplate gauche sera donc vraiment efficace.

Si une personne souffre d'angine de poitrine, de cardiopathie ischémique ou a déjà subi un infarctus du myocarde, la meilleure prévention de la douleur sous l'omoplate gauche est l'utilisation constante de médicaments cardiovasculaires, le respect d'une activité physique douce, d'un régime alimentaire et d'un équilibre psycho-émotionnel.

Si la douleur est causée par un processus progressif et déformant de la colonne vertébrale, la prévention de la douleur doit alors comprendre une longue période de temps au cours de laquelle sont effectués des exercices thérapeutiques spéciaux et des anti-inflammatoires non stéroïdiens.

La douleur au bas de l'omoplate, provoquée par des maladies gastro-intestinales, est évitée par un régime alimentaire épargné et par la prise d'antiacides, des médicaments prescrits. En outre, YABZH dépend beaucoup de l'état psycho-émotionnel. Par conséquent, une attitude positive, la maîtrise des techniques de relaxation, des techniques anti-stress aideront à prévenir la douleur sous l'omoplate gauche.

Mesures de prévention visant à prévenir les symptômes douloureux et à favoriser le développement de la maladie - il s’agit principalement de visites médicales régulières. Même en l'absence de signes gênants, de douleurs, vous devriez consulter un médecin et vous soumettre à un examen préventif pour vous assurer que ni la douleur ni la maladie ne vous menaceront dans un proche avenir.

trusted-source[7]

Translation Disclaimer: The original language of this article is Russian. For the convenience of users of the iLive portal who do not speak Russian, this article has been translated into the current language, but has not yet been verified by a native speaker who has the necessary qualifications for this. In this regard, we warn you that the translation of this article may be incorrect, may contain lexical, syntactic and grammatical errors.

You are reporting a typo in the following text:
Simply click the "Send typo report" button to complete the report. You can also include a comment.